Vendredi 19 Février : agents communaux, Club des Trois Rives, élus…derrière la maison des associations et les jeux de boules… pour « nettoyer »… ronces… branchages… broyage… mais aussi palettes, tôles… un vrai « squat »… Trois remorques pleines…

Jeudi 18 Février : les agriculteurs-propriétaires ou exploitants-, particuliers possédant un terrain sur la commune étaient invités à la mairie.
Objet : relancer un programme de replantation de haies bocagères…
Réhabiliter notre bocage, c’est faciliter l’infiltration de l’eau, réduire les transferts de polluants ; c’est réduire l’érosion des sols ; c’est abriter le bétail et les cultures ; c’est favoriser la biodiversité, y compris les auxiliaires de cultures.
Cette rencontre était animée par des techniciens « bocage » de Lamballe Terre et Mer et « agronomie » de la Chambre d’Agriculture de Bretagne.

DSC01559.JPG

Sur cette page, vous retrouverez les travaux menés en cours ou récemment réalisés.
- aménagements divers au terrain de VTT
- Effacement des réseaux (éclairage public, réseau électrique, réseau téléphonique) rue de la Poterie et une partie de la rue de la Fontaine.
- nouvel enrobé rue de Beausoleil (secteur de la Noë-Hallé),
- acquisition et installation de 2 abribus rue Morvan et à la Poterie) suite à la mise en place d'un nouveau circuit de ramassage scolaire desservant le collège d'Hillion, les arrêts existants étant en sens inverse du passage du car vers Hillion,
- curage de douves dans différents secteurs de la commune (l'Etimieux, les Quartiers, Belle Ville, rue de Beausoleil, au Bourg l'Evêque)




Fin 2020 : premiers coups de pelleteuse pour les logements sociaux et la Maison médicale rue de la Glanerie dans le lotissement "Les Jardins de Maeg" réalisé par le groupe Pierreval.

maison medicale.jpg










Jeudi 7 janvier : Opération « Destop »-écologique-de busages :


lors des dernières pluies, certaines canalisations plus ou moins bouchées, posées à l’entrée de propriétés, de champs, n’absorbaient pas l’afflux d’eau… d’où cette opération de « nettoyage » d’une dizaine de secteurs par une hydro-cureuse (camion recycleur qui peut aspirer de l’eau non potable, la nettoyer et la réinjecter -à haute pression- dans les buses pour permettre un écoulement sans problème de l’eau pluviale.)

DSC01422.JPG